Depuis un moment le patron de cette petite robe était prêt, il attendait d’être coupé. J’avais repéré la forme dans le magazine et les différentes versions de  Couleurs et chiffons et Kamika me motivaient d’autant plus à chaque fois.

Ce petit projet m’a permis de me relancer juste avant noël car il est assez facile à réaliser et il me remettait en jambe sur le montage de manche. Je voulais le finir pour le réveillon du jour de l’an!

.

J’ai ajouté la petite difficulté de la doubler. mais je n’ai fait aucune modification de forme. Cependant, j’ai modifié la proposition de finition de l’encolure du dos de Burda afin de gagner en tissus. Bubu, pas toujours au courant du prix des tissus, proposait de couper aussi le dos dans la pliure et de faire une parementure totale. J’ai coupé avec une couture milieu dos et une parementure classique. Gain de près d’un mètre de tissus !

Le velours était dans mon stock…3 mètres achetés il y a des lustres sur Tissus.net. Mais pourquoi diable acheter 3 mètres!? Un velours de coton noir avec minuscules carreaux gris. De loin les carreaux gris ne se voient pas et donnent un effet irisé et brillant au velours.

La forme est toute simple, permettant d’utiliser de gros motif si besoin et d’être reproduite à foison, été comme hiver.

  • Le modèle : robe 120 de décembre 2015 taille 38, sans les poches.
  • Le tissu : velours de coton, doublure polyester
  • Le résultat :
    • Confort : ++ manque un peu d’aisance au bras et dos
    • Style et forme : ++++ pas plus basique que ça !
    • Cout : ++ tissus pas cher (d'où les 3 mètres! ) et pourtant de très bonne qualité, mais dès qu’on rajoute une doublure, ça fait pas plaisir à la tirelirel!
    • Polyvalence : +++ ça brille !
    • Naturalité : ++ (doublure synthétique !)

Je ne l’ai que peu portée pour le moment. Mon souci est en fait la largeur de dos et de bras qui manque un poil d’aisance. J’ai pris en carrure et muscles depuis 2 ans et je suis maintenant embêtée sur certains modèles. Celui-ci serait à refaire avec un gain d’aisance ou dans un tissu stretch. C’est assez surprenant comme on ne porte pas un vêtement juste par manque d’aisance, 1 petit cm peut tout changer! C’est dommage car j’aime beaucoup cette robe, sa douceur et son léger scintillement.

Cela reste un modèle à refaire de toute évidence!