La chou-fleur sème... les idées germent.

27 novembre 2017

Demain tous crétins!

Un bon reportage, à revoir en replay sur ARTE.  ici 

Nous parlons beaucoup des produits phytosanitaires en agriculture, ils ne sont pas les seuls perturbateurs endocriniens dans notre quotidien. Nous étions en passe d'acheter un canapé, un achat banal actuellement. Cela fait 2 ans que nous n'en avons plus... je pense que nous allons réfléchir encore un peu...

Résultat de recherche d'images pour "demain tous crétins"

 

Posté par LACHOUXFLEUR à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 novembre 2017

Achats durables, achats agréables.

Depuis que nous sommes installés, nous ne faisons que très peu les magasins pour de l’habillement. Étant à une heure de route de « la grande ville », nous y allons environ 2 fois par an pour un rhabillage avec mon homme. Le shopping devant être fait en un temps éclair, nous devons être efficaces dans l'achat. Ainsi, je réfléchis longtemps à ce que j’ai besoin, repérant d’abord sur internet ce qui serait idéal. Et cette manière d’acheter me convient totalement.

Dernièrement, j’ai fait 3 supers acquisitions, durables et agréables à porter :

Une paire de chaussons pure laine et liège de la marque Haflinger, offerts par mon homme à Noel dernier.  Certainement le meilleur de ces cadeaux. J’ai bien eu le temps deJe les ai adoptés totalement, ce sont les meilleurs chaussons du monde. Ils sont doux, chaud, solides, confortables, incomparables.

 

Une paire de chaussures Pikolinos, en cuir.  Je n’ai jamais acheté de chaussures en synthétiques et j’aime la marque Pikolinos pour ces fabrications durables. Cette année, pour la première fois, j’ai acheté une paire de bottines assez simples mais avec un petit talon. Il a fallu que je sois agricultrice pour avoir un grand besoin d’afficher ma féminité lorsque je ne suis pas en habits de travail, puant la chèvre, poussiéreuse, échevelée et parsemée de paille!

 

Et le meilleur, un pull Ardelaine. Ardelaine est une coopérative en Ardèche, engagée dans une politique sociale et écologique forte.  J’ai enfin sauté le pas. Le fait d’acheter par internet un pull, assez couteux sans l’essayer me ralentissait mais après 4 ou 5 ans à rêver devant tant de jolies choses en pure laine, il fallait se lancer. Lorsque j’ai ouvert le paquet, j’ai tout de suite craqué : l’odeur de la vraie pure laine, l’odeur du mouton. Le pull me va comme un gant, il est chaud mais léger, par contre il grattouille légèrement. La couleur très naturelle est superbe. Je sais quel prochain pull Ardelaine je vais acheter…sans hésiter !

 

Je cherche maintenant des T Shirt pur coton ultra solides (pour travailler) et à un prix abordable. Dernièrement j’en ai acheté un en désespoir mais avec une partie synthétique. Je suis effarée devant la proportion toujours croissante de polyester dans les vêtements !

Et vous ? Vos derniers achats durables adorés ?

Posté par LACHOUXFLEUR à 18:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2017

Actions-Sensations: Automne 2017

J’ai envisagé l’automne de façon plus sereine que le printemps et l’été. Les foins, les moissons scotchés à la météo, les coups de rush sont passés.

 

Le jour baissant, il est dur de se lever tôt…et la nature étant bien faite, les chèvres ont commencé à diminuer un peu en lait….

Le noir, le soir m’a donné envie de me lover sur moi-même et de dormir, dormir et encore dormir. Je dois patienter encore quelques mois pour cela, en attendant, j’échafaude mon petit programme de loisirs hivernaux avec délectation et qui pourrait se résumer en un seul mot : VELOURS.

Les matins brumeux et les couleurs chaleureuses de l’automne arrivent doucement, c’est là que j’aime prendre mon café le matin, dehors avec mon manteau, adossée à un ballot de foin. Le café lève le voile et la brume au loin sur le pré se dissipe.

Nous avons mis les boucs avec les chèvres, ce qui signifie que nous avons survécu un an, ce qui signifie que l’année est vite passée et ce qui signifie que c’est repartit pour un tour.

Nous avons passés quelques après-midi chez nos amis, futurs maraicher. Leur jardin, si magnifique et coloré apaise le cerveau en le regardant. Je n'ai malheureusement pas de photo pour preuve....dommage.

 

 

Nanette, une chouchoute. Un de mes trucs préférés est de mettre ma joue contre leur nez et sentir le souffle chaud et le velours de leur nez contre moi.

 

Nos tentatives de plantation à la sauvage sur notre nouveau site. Un romarin a bien survécu au caillou (je crois que mon homme l'a surtout bien arrosé) cet été, plante magique et subtile.

Posté par LACHOUXFLEUR à 20:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 septembre 2017

Le rêve américain et mes insomnies (10): les sagas indiennes de Patrick Prugne

Mon homme m'a un jour ramené les séries de BD indiennes de Patrick Prugne, de la bibliothèque....un vrai cadeau!

Je suis tombé sous le charme de cette série, pour ses dessins si sublimes: des planches d'aquarelle très travaillées, poétiques, d'une lumière sublime tantot floues, tantot très précises. Les histoires sont en prime supers. L'auteur nous fait le cadeau à la fin des BD de certains croquis, détails de planches et cheminements de son travail d'artiste.

En bref...j'ai adoré.

Résultat de recherche d'images pour "BD iroquois prugne"

Image associée

Image associée

Image associée

il m'en reste 2 à lire....je me délecte déjà!

1340_couv

bise à vous!

Posté par LACHOUXFLEUR à 20:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 août 2017

Dans le regard...(la récompense) (5)

Avec la traite, le contact avec les chèvres est plus proche et quotidien. Depuis que les chèvres sont là, j’apprends à les connaitre et à l’inverse elles me connaissent à leur façon. J’aimerais parfois savoir ce qu’elles disent quand elles s’expriment. Certaines donnant l’impression de me tenir la conversation pendant mon « café-câlin » après la traite (non, je ne crois pas être totalement cinglée).  On ne peut que ce fier alors à leurs signaux divers non vocaux. 

Il y a tous les jours ces petits détails sur elles que j’aime, leur odeur étant la première de leur attraction sur moi. Selon la météo et l'humiditié de l'air, elle est plus ou moins présente et me comble.

Il y a le haut de la mamelle, juste à « l’attache » à la patte et à l’arrière. C’est une partie ultra douce, où les poils, plus petits et plus fins font comme un tourbillon.

Il y a, mon endroit préféré pour les caresser, l’avant de leur cou jusqu'au sternum, si doux, les poils bien peignés dans le même sens, parfois très longs ou ombrés.  

Leurs yeux, avec leurs longs cils noirs et leur coup de crayons khôl qui pourraient être enviées par les mannequins.

Et puis, leurs pattes arrières, que je caresse souvent à la traite, la peau entre l'os et le tendon y est très fine, quand le soleil traverse le bâtiment, parfois il traverse la peau juste à cet endroit.

Leur ventre rebondi que j’aime bien entourer de mes bras sur certaines chèvres calmes (ou sinon un coup de corne est vite venu). Entre le haut et le bas du ventre, les poils ne vont pas dans le même sens, à l’endroit où ils se rencontrent, les poils rebiquent tous, certaines ayant même presque comme un tutu de poils noirs.

La gratouille derrière les oreilles ou entre les cornes est la cajolerie suprême pour elles.  

Il y a les abonnés aux câlins, qui me collent dès que j’arrive. Elles marchent à mon rythme en collant leur tête sur ma cuisse. La petite caresse se transforme parfois en super méga massage général. Mirage est une de celle-ci. C'est mon calmant à moi.   

Posté par LACHOUXFLEUR à 20:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

31 juillet 2017

Actions- Sensations: Printemps, été 2017

Au printemps, il y a eu la fin des naissances : 68 chevreaux nés sur la ferme, une bonne cadence pour une première année  et de belles émotions avec les mamans.

Il y a eu des étonnements sur la capacité d’adaptation de nos chèvres, leurs comportements si humains, et la confiance qu’elles ont en nous. Le choix d’élever des chèvres n’a jamais été regretté, leur attachement est incroyable, ce sont des accroches cœur géniaux.

Il y a eu des flottements, des doutes sur certains principes de l’élevage, liés au contexte agricole entre autres.

Il y a eu le lancement de la fromagerie, intense. Des heures de travail auxquelles je m’attendais (4 à 5 heures toute seule, tous les jours) mais que lorsqu’on les fait réellement, sont dures à avaler au début. Des heures où je peux facilement ruminer et craquer parfois. Des heures où l’on apprend son produit, à tâtons. Et des heures de commercialisation ensuite. Gloups.

Il y a eu des satisfactions et des clients revenus contents, après ces heures de travail…(petites victoires).

Il y a eu de bonnes réflexions sur le travail et des grosses remises en questions.

Il y a eu un soutien mutuel au sein de notre couple…nous sommes tellement plus forts à 2. Et un soutien de mon père et des compliments de sa part... (petite victoire).

Il y a eu un soupçon de couture, ressourçante et un peu de lecture, apaisante.

Il y a eu de la fatigue accumulée et des nuits cauchemardeuses. Je me suis sentie vieillir de façon accélérée.

Il y a eu un verger de variétés anciennes, planté sous l’impulsion de mon homme, j’espère avoir le temps de vous en parler car les noms de variétés font réver.

Il y a eu une déception car je n’ai pas pu planter tous mes plants de fleurs préparés cet automne, pour notre nouveau jardin fleuri. Quelques-uns ont été sauvagement plantés, à la hâte mais dans des lieux complétement inappropriés, histoire d’en sauver certains. La difficulté est toute simple : notre terre si argileuse est ultra difficile à gérer, notre site est en mouvement constant, traversé par des tracteurs parfois…ma déception est plus dans l’idée : mes jolies fleurs vont-elles trouver leur place ? Je l’espère car c’est pour moi ultra apaisant de faire un bouquet et j’ai hâte de voir un peu d’espace sauvage dans toute cette rigueur quotidienne!

Grosso modo, ce printemps m’a donné une claque. J’ai d’un coup réalisé que notre projet, celui qui répondrait exactement aux valeurs que nous souhaitions mettre en œuvre, l’idéal de vie recherché… mettrait plusieurs années à se réaliser avec beaucoup de fatigue, physique et morale sur notre chemin. Allons-nous nous décourager sur la route… ?

 

Les jours du printemps ont défilés à toute allure, sans relâche…. et d’un coup sans prévenir, je me suis rendue compte que l’été était arrivé ! La chaleur, l’odeur des foins mélangée à celle de mes biques, les buses qui chantent au-dessus du bois au loin tous les matins, le stress de la moisson s’est fait plus doux, les caresses à mes chèvres quotidiennes apaisantes….

Posté par LACHOUXFLEUR à 21:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2017

Mes dernières lectures

Mon cerveau plein n'arrive que très peu à se concentrer le soir. Pour m'évader tout de même, je lis des BD de la bibliothèque, j'aime me plonger rapidement dans des univers totalement différents juste avec les dessins. Je les choisis sur l'histoire bien sur, mais beaucoup au dessin. Je me suis rendue compte que je repensait souvent à ces livres pendant mes heures de travail en fromagerie où je suis toute seule, sans radio (trop d'interférence avec l'électricité!) m'évitant ainsi de ruminer mes soucis.

J'ai beaucoup beaucoup aimé la BD Rosalie Blum, une intrigue toute simple pourtant;

Résultat de recherche d'images pour "bd rosalie blum"

Les dessins de Le jeu des hirondelles m'ont beaucoup fait penser à Metropolis.

Résultat de recherche d'images pour "bd mourir partir revenir les hirondelles"

La terre sans mal: un dessin sauvage, riche , une histoire de peuple en disparition.

Résultat de recherche d'images pour "BD TERRE SANS MAL"

Une histoire un peu triste et poignante avec de jolies couleurs sépias.

Résultat de recherche d'images pour "bd come fabio"

J'ai découvert les Mamas and Papas.

Résultat de recherche d'images pour "bd california dreamin"

Et je suis dingue de L'arabe du futur , son dessin presque naif avec des couleurs tranchées et peu nombreuses, son histoire bouleversante pour un petit enfant et si dingue pour des adultes! J'attends la suite, vite vite!

Résultat de recherche d'images pour "bd arabe du futur"

 

Posté par LACHOUXFLEUR à 09:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
10 juin 2017

La robe Lumineuse

L’été dernier, j’avais commencé cette robe fin aout. Ma machine est tombée en panne en cours de route et il a fallu 4 mois d’attente-réparation-relance du magasin pour qu’enfin je puisse la récupérer pour Noël. Aux beaux jours, je me suis donc remise à travailler ce lin adoré d’une couleur vert-jaune moutarde ultra lumineuse et d’un poids juste suffisant pour l’été.

Il ne me fallait pas grand-chose pour la finir : une fermeture invisible à poser, ourlet, finitions du devant à boutons.

 

J’ai repris mon patron devenu fétiche de la robe seigle que j’ai modifié pour le haut. J’ai ajouté une boutonnière et ai modifié toute la parementure et l’encolure pour cela. Les boutons sont de la récup’ d’un haut de ma mère, métalliques avec une petite encoche dessus. La fermeture invisible est posée sous l'aisselle pour une fois. Au dernier moment...j'ai triché, je n'ai pas fait une vraie boutonnière, les boutons sont cousus directement, il faisait si chaud, j'avais envie de la porter tout de suite!

Je suis toujours un peu déçue de mes ourlets sur les lins un peu fins : ils gondolent ou se déforment toujours un peu. Pas très joli.

Je crois que la mode est à la garde-robe "capsule". Cette robe sera clairement une pièce phare de ma garde-robe estivale, elle est très agréable à porter et sa couleur donne de l'énergie.

Pour mes prochains projets, j’hésite entre 3 robes BURDA. J’ai pour une fois acheté des patrons pochettes. Depuis que les biquettes sont arrivées je n’ai qu’une chose en tête à coudre : des robes ou jupes…grand besoin de féminité !!

 

Et vous, ça couds un peu ?

Posté par LACHOUXFLEUR à 17:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 2017

La jupe irlandaise.

Arrivé en mai…il est temps de vous présenter le peu de choses cousu cet hiver avant l'arrivée cadancée des chevreaux ! Deux petits projets achevés et un non achevé….c’est peu de chose mais les 2 achevés m'ont totalement satisfaits.

Je commence par une jupe très simple, droite et assez courte. Un petit morceau de pure laine, gris avec un damier très léger bleu marine et vert d’eau attendait sagement son heure dans ma commode. Ce type de tissus peut très facilement faire « tradi » selon ce que l’on en fait…et j’en ai fait un truc très « tradi » !

Mais je vois plutôt dans ce projet une jupe irlandaise, que j’associe souvent avec un gilet à torsades en pure laine acheté cet hiver chez le magasin irlandais justement. Et….elle va très bien avec mon border ! J'adore aussi la porter avec mes bottes hautes en cuir ocre....dans cette tenue, je suis alors la bienheureuse, transformée et me sentant totalement différente que dans mes tenues de boulot.

Cette jupe a été souvent portée, ultra facile à associer, elle peut faire un peu plus rock (attention, on s’emballe ….) selon les accessoires et chaussures. J’adore la doublure faite dans un polyester bleu nuit soyeux.

J’ai cousu cette fois la doublure directement sur le bord de la ceinture, sans parementure.

Le modèle : BURDA 05/2015 taille 38. élargit aux hanches.

Les photos ne sont pas hyper lumineuses….mais bon, depuis le temps que je voulais les faire !

J'espère vous présenter bientot mon autre projet....coloré!!

à bientot

Posté par LACHOUXFLEUR à 21:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
15 avril 2017

Actions-Sensations: fin d'hiver 2016- début de printemps 2017.

La fin de l’hiver et le début du printemps ont été marqués par de lourds challenges. Finir tous les travaux à temps pour les mises bas, la fromagerie, la salle de traite, la nurserie… s’organiser pour cette période intense et la gérer. Et surtout, gérer toute la suite impliquée : traire, faire du fromage, diriger les derniers travaux, tenir les marchés supplémentaires…et j’en passe. Les journées sont plus que remplies, tous les à-côtés… sont mis de côté. Il n’y a qu’un but : réussir ….ou plutôt ne pas trop se planter (plus adapté à la situation) et tenir tant bien que mal les journées qui s’allongent.

Lorsqu’on s’installe sur un projet de ce genre, on sait que l’on va travailler dure… mais est-on vraiment prêt à ce point ? C’est comme une claque qui nous réveille d’un coup. Même si on a vu le geste arriver, il nous surprend toujours.

 

On profite de l’arrivée du printemps par brides qui ne durent que quelques secondes à chaque fois : observer la lumière lorsque j’arrive tôt le matin à la chèvrerie, voir les feuilles verdirent le bois au loin en quelques jours seulement, cueillirent un coucou au pied de la voiture, apprécier les merisiers en fleurs, sentir l’herbe qui poussent si vite (et les clôtures qui ne sont pas finies pour sortir les chèvres).

Et les chèvres, qui évoluent, des mamans maintenant qui nous donnent toujours autant d’émotions. Les mises bas sont riches de sensations et de stress.

 

Posté par LACHOUXFLEUR à 14:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]