La chou-fleur sème... les idées germent.

13 janvier 2019

Blouses Sundance , version 2

Il y a 4 ans, j’ai réalisé cette blouse dans le style du catalogue Sundance.  J’aime toujours autant cette marque dont je scrute sur internet tous leurs modèles. Leurs blouses sont tellement jolies et le style me semble introuvable en France.

La première réalisation a été portée mais à chaque fois j’y voyais les mêmes défauts :

  • La finition parementure passe toujours par-dessus bord, ça m’énerve grandement.
  • Les trois petits plis de l’encolure ne font pas un joli tombé et donnent un seyant du buste moyen.
  • L’encolure me semble manquer de légèreté et de féminité.

 J’ai donc repris le même modèle de blouse (livre Tuniques pour petits et grands - « blouse zébrée »), dont la base est bonne, et fait quelques modifications pour correspondre à mes envies :

  • L’encolure est finie avec un biais réalisé dans le même tissu
  • Suppression du pli central et les 2 autres plis sont convertis en petites fronces ou 4 mini plis.
  • Un petit plastron fendu est ajouté au niveau de l’encolure
  • J’ai réalisé les manches un peu plus étroites au niveau des poignets et j’ai conservé le poignet élastiqué, tellement pratique.

Cette fois, j’adore le modèle, tout me plait. Je l’ai donc réalisé dans 2 tissus pour deux versions :

Hiver : Un coton gratté indigo à motif feuilles, un coup de cœur acheté à Mondial tissus par internet. Le tissu est bien épais et semble très costaud. C’est un plaisir à coudre.

Eté : Un coton très fin et léger couleur crème à motif de feuillage indigo et rouge.

Les deux versions me plaisent énormément…. En d’autres termes…c’est le kiff ! Le patron modifié passe très clairement dans la catégorie « Patron Best of » , un régal à coudre et à porter.

Au cours d’une virée parisiennes avec ma sœur, j’ai vu à GAP, une tunique quasi identique dans un coton de moyenne qualité pour la modique somme de 65€…j’étais contente de moi car ces 2 blouses m’ont couté environ 15€ chacune.

Depuis plus de 2 semaines, le ciel est sans soleil…difficile de faire de jolies photos lumineuses sans visage maussade !

 

Belle semaine à vous

Posté par LACHOUXFLEUR à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2019

Livre: " Blés de pays et autres céréales"

Pour les fêtes, j'ai offert ce livre à mon  homme: Blés de pays et autres céréales, éditions Ulmer. 

Engagés dans la démarche de conservation des blés anciens au début de notre installation, nous avons été stoppés net par un incendie qui avait détruit nos récoltes de semences anciennes. 2 ans de travail réduit à néant en quelques heures. L'installation, les chèvres, le lancement de l'activité nous a empécher de relancer cet engagement aussitôt mais mon paysan chéri est bien décidé à y revenir. Je lui ai donc offert ce très beau livre.

Il est agréable à lire, très bien écrit et documenté. C'est l'étincelle pour nous relancer dans la démarche!

Je vous le conseille fortement. Vous pourrez trouver ici une plus ample descrpition de l'ouvrage.

https://www.editions-ulmer.fr/images/img_catalogue/1536072862-gd.jpg

Posté par LACHOUXFLEUR à 10:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2018

Velours, madeleine et lutin

Pour Noel, j’ai voulu me faire un short en gros velours... Je pensais depuis quelques temps à ce projet. Pour tout vous avouer, lorsque j’étais petite, en CM1, ma maman nous avait offert avec ma sœur, un petit short en velours beige, une chemise de flanelle à carreaux et des bottines super canons à lacets. Ce petit short a comme un gout de madeleine pour moi.

 

Le patron était décalqué depuis l’hiver dernier. Dans ma quête de patron « best of » j’avais repéré ce short, qui semblait un bon basique. J’aime les pantalons et shorts sans braguette centrale, on parait avoir un ventre plus plat, autant se flatter un peu pendant les fêtes non ?

 

Le modèle : short n°111 burda juin 2013

Taille 38 sans modifications

Ce gros velours bleu vert foncé, déjà utilisé pour ma jupe Persévérance, est si moelleux et si joli de couleur, que je voudrais m’envelopper dedans tout le temps. Il m’en reste encore un peu plus d’un mètre.

Le short est assez facile à réaliser, si on prend le parti de ne pas faire les poches passepoilées. Et, cerise sur le gâteau, je n’ai fait aucune modification. Ça roule et ça fait plaisir. Je me suis cependant empêtrée dans les ourlets revers du fait de l’épaisseur, j’ai dû les coudre sur le bord haut pour ne pas qu’ils retombent lâchement…ce n’est donc plus réellement un ourlet revers !

Je pense le refaire pour l’été en variant les finitions de la ceinture et en ajoutant une poche sur le côté.

 

Son seul petit défaut, et je le savais à l’avance, est qu’il n’a pas de poche. Je cherche toujours les poches.

Mon homme m’a dit que ça faisait un peu lutin de Noel…

 

Posté par LACHOUXFLEUR à 14:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 décembre 2018

Actions- sensations: une saison- 4 saisons 2018

Cette année est passée à folle allure et à la folie.

Le travail nous a englouti, absorbé, terrassé et même abruti.

Printemps. Eté. Automne. Hiver. 4 saisons, un fil rouge : le lait, les chèvres et l’herbe.

Une saison de travail, c’est 10 mois de l’année à 80h / semaine. C’est ahurissant. Et en même temps, on en redemande, car on voit toujours ce que l'on pourrait faire beaucoup mieux. Comme une drogue, ce travail nous passionne et nous flingue.

Cette année de grandes avancées positives nous ont vraiment ultra motivés. Avec le pâturage mis en place cette année, j’ai ressenti les éléments changeant chaque jour. On pourrait passer des heures à regarder un troupeau manger de l'herbe, observer son mouvement, écouter son bruit, le vent nous caressant les oreilles et le soleil nous réchauffant. C'est hypnotisant.

Le paturage m'a aussi permis de renforcer la complicité avec les chèvres, on ressent leur bonheur. Plus sereines car dehors, la dominance de certaines s'exprime différement, elles deviennent meneuses plutot que bastonneuses de chèvre.

Tout le printemps et l’été, au maximum du travail, j’ai tenu moralement.

Et puis à l’automne, craquage mental. Je gueulais à tout bout de champs, sur tout et n’importe qui (surtout mon homme) et à propos de n’importe quoi. Je calculais sans arrêt dans ma tête. Me répétant les mêmes choses. Mon cerveau tournait en boucle. Tout m'irritait. Impossible de dormir calmement.

Pour remédier à cela, j’ai fait 57 pots de gelée de coing et 2 séances d’hypnose. Lequel des deux remèdes est le plus efficace ? ça m’a calmé un moment. Chacun son médoc.

Et ensuite, la lumière et le travail ont réduit, j’ai eu envie de dormir…me confiner dans un cocon de chaleur.

Cette année, on a beaucoup troqué. Des fruits, des légumes, du pain, des confitures....l'impression de faire la nique au système même petit petit ...c'est tripant.

Demain, c’est la dernière traite de l'année, je repasse à 35-40h/semaine pendant 2 mois. On s’intériorise. On oublie. On programme. On planifie. On partage.  On mange et on rêve. On susurre. On chuchote. On verra bien ce que l’hiver nous réserve. On imagine un peu…

Posté par LACHOUXFLEUR à 14:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2018

La robe noire n°2- Simplicité....Relax!

L’été dernier, il me fallait un petit patron, ultra rapide, ultra simple pour une recharge de batterie couture. J’étais en quête d’une robe longue, agréable à porter le soir après le boulot et la douche, ultra confortable. J’avais 3 mètres de tissus de lin noir acheté chez tissus.net (mais diable pourquoi 3 mètres !), et un nouveau patron BURDA pochette 6628 :  l’équation était trouvée.

 

Je voulais tester la robe dont la coupe était tout de même très large… j’ai taillé dans les 3 mètres sans crainte. Coupée en taille 38 sans modification aucune.

Je me suis appliquée sur l’encolure et les emmanchures, unique difficulté de la robe. L’emmanchure tombe vraiment très bien et fait de jolies épaules. J’ai réajusté les pinces poitrines, très mal positionnées qui pochaient un peu. Ce qui est bien c’est que le reste du corps, au niveau seyant…on s’en fout avec ce modèle !

Très clairement, j’aime cette robe, et ce malgré son « lâcher prise » à 100%. Elle remplit son rôle totalement et je la porte très très souvent. Je la porte (à la maison surtout) avec un pull de laine Ardelaine en automne, un caraco coloré ou une surchemise de jersey en été afin de casser le flou et l’effet toge de la robe.

Lucky, pose obligatoire avec lui!

Le lin est épais donc assez chaud pour la mettre tôt au printemps ou à l’automne.  Contre toute attente, elle a une bonne place dans ma garde-robe.

Belle fin d'été à vous.

Posté par LACHOUXFLEUR à 19:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 août 2018

Le rêve américain et mes insomnies (12): Indian Creek de Pete Fromm

Ce livre, trouvé au détour de ma librairie, m'a ramené sur le chemin de la lecture tout en douceur.

http://www.pasajeslibros.com/static/img/portadas/_visd_0001JPG0BA9L.jpg

Au printemps, avec le stress des mises bas, des chevreaux à gogo, je n'ai pas l'esprit à lire et surtout je m'endors sur chaque livre ouvert après 19h. Et puis cet été, ce livre m'a envahit et m'a donné envie de lire la nature.

L'humour et la dérision de l'auteur, les descriptions de la nature, son apprentissage de la vie solitaire dans le grand nord, son "autonomisation" m'ont séduit. Même en fromagerie, en travaillant, je pensais à ce livre. 

Cela me donne fortement envie de lire encore et encore cet auteur qui promet quelques autres livres intéréssants.

Résultat de recherche d'images pour "indian creek pete fromm"

Je vous laisse lire le résumé  ici et je vous le conseille fortement!

à bientôt

 

 

Posté par LACHOUXFLEUR à 19:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2018

Ce qu'il faut de terre à l'homme

Une BD dégotée à la bibliothèque. Un vrai coup de coeur.

L'auteur nous propose en dessin une nouvelle de Tolstoï. Un thème: la cupidité, le besoin de toujours plus? le besoin de grandir, grandir, agrandir toujours plus...Cela nous aménera t il le bonheur?

Une jolie fable à lire et à réfléchir. Elle est d'une actualité toute déconcertante en agriculture! Moi même, agricultrice, je ressens que tous les acteurs autour de nous: famille, clients, conseillers techniques, banques, nous poussent à agrandir, faire plus, augmenter les productions pour satisfaire plus de demande..etc. Résister à cela est assez difficile , c'est la course à la chute plutot qu'au bonheur.

Le résumé de la BD selon la fnac:

"Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n'est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille. Cependant, Pacôme se sent à l'étroit. « Si seulement j'avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux. » Un appétit, tant pour les terres que pour ce qu'elles rapportent, qui va aller grandissant. D'après une nouvelle de Léon Tolstoï."

 

Je vous le conseille vivement.

Posté par LACHOUXFLEUR à 20:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mars 2018

Actions-Sensations; Hiver 17-18

À la veille du printemps,  je me délecte de repenser à mon hiver passé. Cet hiver fut doux et réconfortant, j’ai eu le temps de voir s’égrener le temps et cela vaut de l’or !

L’arrêt de mon travail de fromagerie pendant le tarissement des chèvres m’a rapproché d’elles : j’avais tout le temps de les bichonner à loisir sans avoir à me dépêcher tout le temps. De même, j’ai pu faire mon travail à mon rythme, tranquille, en l’appréciant.

J’ai appris de belles nouvelles de mes amies réunies. Bébés, mariages, projets, de jolies choses s’envisagent pour l’année.

A la faveur du mauvais temps, il a fallu s’occuper à l’intérieur. J’ai retrouvé ma maison, bouger les meubles, ranger, organiser, pour mieux l’apprécier quand nous sommes dans le rush.

Nous avons profité de 2 longs WE hors de la ferme. Presque 3 ans que nous n’étions pas partis. Le luxe.

Nous avons pleuré mon cousin.

La neige nous a ravis, redevenant enfants quelques minutes. J’ai été travaillé à pied plusieurs jours d’affilé pour ne pas sortir la voiture. Une petite marche matinale dans la neige a un pouvoir éblouissant.

J’ai beaucoup cuisiné. Je me suis rendu compte que sur notre table, nous mettions un nom sur de nombreux ingrédients, parfois la totalité.

Je me suis perdue toute entière dans ma couture, j’ai apprécié ces heures de douceur et je l’ai partagé le temps d’un WE avec ma maman. Coudre à 2 a été super !

 

Nous avons réfléchi !!!! En saison, le travail est tel, nous cherchons juste à boucler la journée en réalisant les taches successivement tout au long de la journée. Pas le temps de réfléchir à comment améliorer les choses. Pas le temps de penser à demain, à comment et pourquoi…etc. Alors l’hiver est propice à prendre du recul et cogiter pour améliorer la situation le reste de l’année.

À ma grande tristesse, je n’ai pas réussi à lire. J’ai sauté de livres en livres, n’arrivant plus à me connecter à la lecture comme avant, n’arrivant pas à trouver un livre inspirant, à me concentrer sur l’histoire ou à apprécier les personnages. Les BD ont largement pris le relai pour m’évader cet hiver.

J’ai tenté de me fortifier avant la reprise afin de ne pas accuser le coup comme l’année dernière : pollen, magnésium, un soupçon de piscine (avec une copine) et de yoga (avec mon homme) m’ont renforcé.

Nous avons amélioré certaines choses dans les aménagements de la ferme afin de gagner en ergonomie et énergie tous les jours. J’avais en effet de terrible maux d’épaule et de bras à cause de la fromagerie et le maniement de la fourche. Suite à ces améliorations, je suis contente de reprendre…et heureusement…les chevreaux sont déjà là et en nombre, tout doux, tout chauds !! C’est reparti, l’hiver doux est fini !!!!

 

 

Posté par LACHOUXFLEUR à 19:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 février 2018

Jupe Persévérance.

Ce projet a été une bonne persévérance dans la recherche du modèle et ce malgré sa simplicité visible.

Je cherchais un modèle de jupe longue : chaude pour l’hiver mais aussi idéale pour l’été afin de le recouper dans du lin ou une viscose légère. Je voulais une forme simple, assez ajustée à la taille, évasée pour être à l’aise dans les mouvements de jambes avec une finition ceinture (les parementures ressortent toujours).  J’ai cherché longtemps dans mon énorme collection de magazines de coutures. Parmi mes 50 ou 60 magazines environ …je n’ai pas trouvé ! Finalement, ce goujat de burda a sorti un magazine avec un patron se rapprochant de mon but…

J’ai mesuré dans tous les sens le patron, modifié et refait le truc à ma sauce pour finalement arriver à mon idée !

J’ai alors fait la jupe et …ho miracle …c’est ce que je voulais…rien de fanfaron, juste un truc tout simple en fait ! Je l’imagine maintenant dans une ribambelle de tissus de mon stock !

Le modèle de départ : Jupe burda 11/2017 #106A

 

Taille réalisée : 38 à la taille et 40 aux hanches.

 

Les modifications : suppression des découpes, jolies mais pas ce que je voulais de prime abord. Rallongements de la jupe à 80cm de longueur totale, agrandissement de l’amplitude à l’ourlet (+ 16cm), puis suite au premier essayage rétrécissement de 5,2cm à la taille, augmentation de la largeur de la ceinture (3cm au total), zip invisible car c’est mieux fini et ajout d’une doublure.

La jupe est en velours côtelé épais dans un bleu vert émeraude que j’adore. Je l’ai acheté il y a quelques années à TOTO Nantes, dans le but de me coudre une veste col châle. Projet non abandonné d’ailleurs, il m’en reste presque 2 mètres.

La version originale proposée de Burda avec découpe et surpiqure doit être aussi très sympas.

Le style final est selon les chaussures associées un peu folk ou très classique voir mémérisant. Mes vestes et manteaux ne sont pas si faciles à associer rajoutant une couche sur le mémérisant (comprenez entre les lignes…il va falloir coudre quelque chose d’adapté). Je ne l’ai donc toujours pas encore sortie au grand public ;).

Je la prévois pour cet été dans une viscose souple, fluide à motif indéfinissable. Mon but est de limiter mon stock de tissus à une petite commode…il faut alors s’accommoder de mes craquages passés! En clair, ce patron passe dans la catégorie Best Of! 

Belle neige à vous!

Posté par LACHOUXFLEUR à 21:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 février 2018

Patrons "Best of" et "couture de masse" : le règne de la couture ?

Depuis que je suis agricultrice, les premiers temps, j’ai cru que, la couture c’était fini pour moi. Pas le temps, pas l’énergie et quand je m’y mettais, je ne faisais que des erreurs. Mais, la couture étant le seul passe-temps qui me libère l’esprit, je me suis dit qu’il FALLAIT développer une stratégie pour conserver ma bulle de plaisir (et éviter à mon homme mes crises de nerfs)!

Alors j’ai cogité et j’ai élaboré ma petite stratégie, après avoir commencé à la tester cet hiver, ça me parait efficace. Donc je vous l’explique un peu ? Ma tactique s’appuie sur 2 choses principales toutes simples:

     1/ choisir, tester et coudre des patrons « best of » !

    2/ développer une méthode de « couture de masse »…oui bon le nom est naze mais vous allez comprendre !

 Le but étant de mieux apprécier la couture tout au long de l’année. Pour que ma couture ne se transforme pas en recherche de patrons inefficaces pendant des heures et du découd vite jusqu’à épuisement.

1/ Les patrons Best of :

Je recherche maintenant le patron de couture indémodable, confortable, modulable au quotidien, transformable facilement, impeccable au niveau de la coupe. C’était déjà ma recherche avant… mais là c’est devenu essentiel !

Le best-of, c’est celui dont tu ne te lasseras pas, celui que tu peux imaginer dans de multiples couleurs et motifs, celui que tu kiffes vraiment à chaque fois que tu le portes ! Celui qui te rend absolument toi, sans chichi. Bref, je cherche des patrons « best of »!

Après 8 ans à coudre et tester pleins de patrons (souvent Burda) je vois que certaines de mes pièces réalisées répondent bien à ces critères. J’en ai certains à tester car ils semblent avoir de l’avenir dans mon placard. Je vous ferais un petit topo plus tard de ma sélection de best of.

 

Et quand les Best-of s’associent bien, c’est le top !

2/ La couture de masse !

Sous ce pauvre nom, se cache une tactique toute simple. Je cherche à braver les étapes qui me ralentissent, d’un seul coup et pour plusieurs projets en même temps, pour mieux apprécier le reste et coudre plus ensuite. Lorsque j’ai commencé, j’ai eu l’impression de faire du « à la chaîne » !

Au cours de l’année où je rêvais couture, j’ai constaté que ce qui m’embêtait le plus était

  • De décalquer le patron en papier : le burda qui te fait voir des lignes rouges, vertes et bleues dans tous les sens, après avoir fait ta journée de taff… au secours !
  • Puis de « choisir » mon association tissus-patrons : j’ai du stock de tissus adorés et c’est un dilemme de me décider à couper pour un patron où le résultat est incertain.

Alors, cet hiver, j’ai fait le tour de mes patrons, validé des « patrons best of » et d’autres à tester. Puis je les ai préparés à la chaine afin de me constituer une petite garde-robe pour l’année: 6 jours de préparations de patrons, tous les soirs devant la télé !

Puis, après avoir préparé tous ces patrons, j’ai découpé plein de projets à la chaine ! Cela me permet de ne plus hésiter dans le choix tissus/modèle. C’est coupé, il n’y a plus à tergiverser, il faut coudre maintenant !

Quand ces 2 étapes sont déjà faites, j’ai envie de me mettre à la machine, même pour une petit quart d’heure volé ni vu ni connu!

Et aussi, avant de couper mes projets je fais attention

  • à être homogène en couleurs si possible,  pour limiter les changements  de fils, canettes, bobines...etc. Autant être efficace et éviter de rembobiner tout le temps !
  • d’avoir un petit stock de fournitures de survie homogène en couleurs : zip, boutons, fils et vlieseline. Je suis à 1h30 du premier magasin de tissus, j’ai souvent été bloquée pour finir un projet toute une saison, juste car il me manquait le zip.
  • Comme je coupe plusieurs choses en même temps, j’essaie tout de même de ne pas commencer plusieurs coutures en parallèle, le meilleur moyen de ne rien finir.

Et voilà. Roule ma poule. On peut coudre à l’infini…

En ce moment, j’ai donc :

  • en attente de découpe : 3 patrons décalqués,
  • en attente de couture : 4 modèles coupés
  • et un sous le pied de biche !

J’ai aussi décidé que, ma couture étant mon hobby, il fallait lâcher du lest. Avant, je cherchais des finitions parfaites, des détails et techniques incroyables…bon ben maintenant, effectivement, c’est mieux quand c’est parfait super incroyable…je n’ai pas envie d’avoir l’air de porter du H&M alors que je l’ai cousu….mais si ça dérape un peu sans le faire exprès et si t'as bricolé un peu ta technique…ben ce n’est pas si dramatique !!

Et enfin, j’espère diminuer mon stock de tissus (comme toute couturière qui se respecte c’est ça ?). Oui parce que ça prend de la place et que j’en ai marre des boites qui polluent l’espace ! À trop en avoir, on est jamais satisfait, on cherche ailleurs alors que l’on en a plein sous le nez et finalement....on perd un temps fou en fait !

On va voir si cette tactique va passer l'épreuve de la saison qui recommence dans 3 semaines... mais 2018, promet j’espère d’être plus fun que 2016 et 2017 niveau couture !!!!

Et vous ? Quelles sont vos pratiques pour optimiser votre temps de couture ?

Vous vous y prenez comment pour vous accorder ce moment à vous?

Posté par LACHOUXFLEUR à 10:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,