Depuis que je suis agricultrice, les premiers temps, j’ai cru que, la couture c’était fini pour moi. Pas le temps, pas l’énergie et quand je m’y mettais, je ne faisais que des erreurs. Mais, la couture étant le seul passe-temps qui me libère l’esprit, je me suis dit qu’il FALLAIT développer une stratégie pour conserver ma bulle de plaisir (et éviter à mon homme mes crises de nerfs)!

Alors j’ai cogité et j’ai élaboré ma petite stratégie, après avoir commencé à la tester cet hiver, ça me parait efficace. Donc je vous l’explique un peu ? Ma tactique s’appuie sur 2 choses principales toutes simples:

     1/ choisir, tester et coudre des patrons « best of » !

    2/ développer une méthode de « couture de masse »…oui bon le nom est naze mais vous allez comprendre !

 Le but étant de mieux apprécier la couture tout au long de l’année. Pour que ma couture ne se transforme pas en recherche de patrons inefficaces pendant des heures et du découd vite jusqu’à épuisement.

1/ Les patrons Best of :

Je recherche maintenant le patron de couture indémodable, confortable, modulable au quotidien, transformable facilement, impeccable au niveau de la coupe. C’était déjà ma recherche avant… mais là c’est devenu essentiel !

Le best-of, c’est celui dont tu ne te lasseras pas, celui que tu peux imaginer dans de multiples couleurs et motifs, celui que tu kiffes vraiment à chaque fois que tu le portes ! Celui qui te rend absolument toi, sans chichi. Bref, je cherche des patrons « best of »!

Après 8 ans à coudre et tester pleins de patrons (souvent Burda) je vois que certaines de mes pièces réalisées répondent bien à ces critères. J’en ai certains à tester car ils semblent avoir de l’avenir dans mon placard. Je vous ferais un petit topo plus tard de ma sélection de best of.

 

Et quand les Best-of s’associent bien, c’est le top !

2/ La couture de masse !

Sous ce pauvre nom, se cache une tactique toute simple. Je cherche à braver les étapes qui me ralentissent, d’un seul coup et pour plusieurs projets en même temps, pour mieux apprécier le reste et coudre plus ensuite. Lorsque j’ai commencé, j’ai eu l’impression de faire du « à la chaîne » !

Au cours de l’année où je rêvais couture, j’ai constaté que ce qui m’embêtait le plus était

  • De décalquer le patron en papier : le burda qui te fait voir des lignes rouges, vertes et bleues dans tous les sens, après avoir fait ta journée de taff… au secours !
  • Puis de « choisir » mon association tissus-patrons : j’ai du stock de tissus adorés et c’est un dilemme de me décider à couper pour un patron où le résultat est incertain.

Alors, cet hiver, j’ai fait le tour de mes patrons, validé des « patrons best of » et d’autres à tester. Puis je les ai préparés à la chaine afin de me constituer une petite garde-robe pour l’année: 6 jours de préparations de patrons, tous les soirs devant la télé !

Puis, après avoir préparé tous ces patrons, j’ai découpé plein de projets à la chaine ! Cela me permet de ne plus hésiter dans le choix tissus/modèle. C’est coupé, il n’y a plus à tergiverser, il faut coudre maintenant !

Quand ces 2 étapes sont déjà faites, j’ai envie de me mettre à la machine, même pour une petit quart d’heure volé ni vu ni connu!

Et aussi, avant de couper mes projets je fais attention

  • à être homogène en couleurs si possible,  pour limiter les changements  de fils, canettes, bobines...etc. Autant être efficace et éviter de rembobiner tout le temps !
  • d’avoir un petit stock de fournitures de survie homogène en couleurs : zip, boutons, fils et vlieseline. Je suis à 1h30 du premier magasin de tissus, j’ai souvent été bloquée pour finir un projet toute une saison, juste car il me manquait le zip.
  • Comme je coupe plusieurs choses en même temps, j’essaie tout de même de ne pas commencer plusieurs coutures en parallèle, le meilleur moyen de ne rien finir.

Et voilà. Roule ma poule. On peut coudre à l’infini…

En ce moment, j’ai donc :

  • en attente de découpe : 3 patrons décalqués,
  • en attente de couture : 4 modèles coupés
  • et un sous le pied de biche !

J’ai aussi décidé que, ma couture étant mon hobby, il fallait lâcher du lest. Avant, je cherchais des finitions parfaites, des détails et techniques incroyables…bon ben maintenant, effectivement, c’est mieux quand c’est parfait super incroyable…je n’ai pas envie d’avoir l’air de porter du H&M alors que je l’ai cousu….mais si ça dérape un peu sans le faire exprès et si t'as bricolé un peu ta technique…ben ce n’est pas si dramatique !!

Et enfin, j’espère diminuer mon stock de tissus (comme toute couturière qui se respecte c’est ça ?). Oui parce que ça prend de la place et que j’en ai marre des boites qui polluent l’espace ! À trop en avoir, on est jamais satisfait, on cherche ailleurs alors que l’on en a plein sous le nez et finalement....on perd un temps fou en fait !

On va voir si cette tactique va passer l'épreuve de la saison qui recommence dans 3 semaines... mais 2018, promet j’espère d’être plus fun que 2016 et 2017 niveau couture !!!!

Et vous ? Quelles sont vos pratiques pour optimiser votre temps de couture ?

Vous vous y prenez comment pour vous accorder ce moment à vous?